Créé en 1998 et placé sous l'égide du Parquet de Créteil, le schéma départemental d'aide aux victimes a débuté son activité en mars 2000, les permanences sont assurées depuis son origine par quatre associations départementales :

            - APCARS SAJIR,
            - APCE 94,
            - CIDFF Val-de-Marne,
            - TREMPLIN 94 SOS FEMMES.


Chacune de ces structures, au-delà de leur champ de compétences, leur déclinaison territoriale, vise à prendre appui sur une culture et pratique communes dans la prise en charge des victimes d'infractions pénales.

Les permanences d'aide aux victimes se tiennent dans les locaux du SCMJ et ont lieu du lundi au vendredi de 9h à 18h. Par roulement, les quatre associations se relaient pour assurer ces permanences en affectant selon les structures des juristes et/ou des psychologues.
Entretien unique pour toute personne victime de violences dans le cadre du dépôt de plainte et par réquisition de la Police, cette consultation a pour objet : accueil ponctuel d'écoute, évaluation, conseil et orientation pour un accompagnement.

Les victimes d'infractions pénales sont invitées par les médecins légistes à venir en permanence dès lors qu'émergent, lors de l'examen médical, des questions sur la plainte et/ou que les victimes sont tout particulièrement en souffrance du fait de l'infraction subie et de ce qu'elle réactive.

Suivi individuel et accompagnement

Au regard des besoins et pour compléter l'information juridique spécialisée, le CIDFF a mis en place dans ce contexte des permanences d'aide aux victimes par une psychologue et des juristes spécialisées. Ces permanences permettent d'assurer un accompagnement suite à l'orientation faite au sein du SCMJ.
La psychologue et les juristes accueillent sur rendez-vous les personnes orientées par le SCMJ ou l'institution judiciaire.
SCHEMA DEPARTEMENTAL 
D'AIDE AUX VICTIMES